Expositions

Centre Médical Solbosch 95-96

Exposition individuelle Oeuvres graphiques.

J’ai longtemps observé le corps et le visage à partir de la réalité du modèle. Il y avait la réalité du corps en face de moi dans l’espace tridimensionnel de l’atelier et la surface plate du papier.  Comment traduire ce paradoxe ? Ce presque divorce entre l’univers observé et la nature du support où le figurer.
Comment éviter la mimétique tout en rendant compte de l’observation ?
Peut-on traduire le même par le même alors que le support papier a sa propre réalité si différente de celle de ce corps ou de ce visage qui me font face ?
Comment tracer autrement par d’autres pourtours, d’autres circuits, pour donner existence à cette profondeur qui se creuse à l’intérieur de la surface plane ?
Sans négliger tout ce qui fait le dessin par le mystère de la feuille de papier, la profondeur d’un noir, le velouté d’une marque au pastel, la transparence d’un recouvrement, tout autant que par la hauteur d’un sourcil, le volume d’un crâne, la blancheur d’une peau, la structure d’un corps, le creux d’une lumière, l’espace d’un regard…
 
Avec mes remerciements à Thierry Goffart, mon professeur de dessin à l’Académie d’Etterbeek pour m’avoir guidée ainsi que tous ses élèves dans cette approche.
Les œuvres graphiques exposées ici datent de 1993-1996


  • Affiche
  • Espace et forme 24 série 96
  • Espace et forme 53 série 96
  • Espace et forme 48 série 96
  • Espace et forme 30 série 96